+33 1 53 92 80 00

    10Déc2014
    Vae Solis s’engage en faveur de l’égalité femme/homme auprès de l’Avise

    cands

    Dans le but de renforcer les capacités des femmes de l’équipe Avise, Vae Solis a récemment animé une formation à la prise de parole en public.

    Cette formation pro bono s’inscrit dans le cadre du projet Déclic qui vise à assurer l’empowerment et à développer le leadership féminin. En effet, des nombreuses études ont démontré que la relation à la prise de parole était différente pour les hommes et pour les femmes. A ce titre, Luciana Calvetti, à l’initiative du projet au sein de l’Avise, a rappelé en introduction que ces disparités commencent dès le plus jeune âge : “à l’école les enseignants ont tendance à mieux accueillir la parole prise de manière spontanée par les petits garçons, alors que les filles se voient imposer plus souvent la règle du lever la main pour qu’on leur donne la parole avant de la prendre” a-t-elle affirmé.

    “Par la suite, la prise de parole féminine est entravée par toute une série de stéréotypes, comme celui de la “femme bavarde” ou celui de la “femme effacée”, ce dernier empêchant souvent la gent féminine de parler de leurs réussites sans culpabiliser”.

    Vae Solis, dont les instances de direction autant que les équipes affichent une parfaite parité, a été séduit par cette démarche et a décidé de soutenir l’initiative. La formation à la prise de parole en public a été assurée par un consultant de Vae Solis, Guillaume Prigent, double vainqueur des prix d’éloquence de Sciences Po Paris et inter-IEP, ancien professeur d’art oratoire à l’Université de Nanterre et actuel formateur en prise de parole à Sciences Po.

    Rassemblant plus d’une vingtaine de personnes, cette formation de 3 heures, a alterné exercices pratiques et conseils théoriques, comprenant notamment un volet dédié à la prise de parole féminine et à ses enjeux. “J’ai compris que tout est une question d’entraînement, moi qui pensait ne pas avoir de talent, je sais maintenant qu’en travaillant bien et en préparant correctement mes interventions, je suis capable d’exprimer ma pensée et de convaincre” conclut une participante.

    Le mot de la fin, “Soyez-vous même, les autres sont déjà pris”, est venu rappeler que nous portons tous une parole ou un savoir que nous devons partager avec les autres et que l’éloquence est l’art de transmettre ce savoir de la meilleur manière. Prenez la parole en somme, car sinon quelqu’un la prendra à votre place.

    10Déc2014
    Vae Solis s’engage en faveur de l’égalité femme/homme auprès de l’Avise

    cands

    Dans le but de renforcer les capacités des femmes de l’équipe Avise, Vae Solis a récemment animé une formation à la prise de parole en public.

    Cette formation pro bono s’inscrit dans le cadre du projet Déclic qui vise à assurer l’empowerment et à développer le leadership féminin. En effet, des nombreuses études ont démontré que la relation à la prise de parole était différente pour les hommes et pour les femmes. A ce titre, Luciana Calvetti, à l’initiative du projet au sein de l’Avise, a rappelé en introduction que ces disparités commencent dès le plus jeune âge : “à l’école les enseignants ont tendance à mieux accueillir la parole prise de manière spontanée par les petits garçons, alors que les filles se voient imposer plus souvent la règle du lever la main pour qu’on leur donne la parole avant de la prendre” a-t-elle affirmé.

    “Par la suite, la prise de parole féminine est entravée par toute une série de stéréotypes, comme celui de la “femme bavarde” ou celui de la “femme effacée”, ce dernier empêchant souvent la gent féminine de parler de leurs réussites sans culpabiliser”.

    Vae Solis, dont les instances de direction autant que les équipes affichent une parfaite parité, a été séduit par cette démarche et a décidé de soutenir l’initiative. La formation à la prise de parole en public a été assurée par un consultant de Vae Solis, Guillaume Prigent, double vainqueur des prix d’éloquence de Sciences Po Paris et inter-IEP, ancien professeur d’art oratoire à l’Université de Nanterre et actuel formateur en prise de parole à Sciences Po.

    Rassemblant plus d’une vingtaine de personnes, cette formation de 3 heures, a alterné exercices pratiques et conseils théoriques, comprenant notamment un volet dédié à la prise de parole féminine et à ses enjeux. “J’ai compris que tout est une question d’entraînement, moi qui pensait ne pas avoir de talent, je sais maintenant qu’en travaillant bien et en préparant correctement mes interventions, je suis capable d’exprimer ma pensée et de convaincre” conclut une participante.

    Le mot de la fin, “Soyez-vous même, les autres sont déjà pris”, est venu rappeler que nous portons tous une parole ou un savoir que nous devons partager avec les autres et que l’éloquence est l’art de transmettre ce savoir de la meilleur manière. Prenez la parole en somme, car sinon quelqu’un la prendra à votre place.