+33 1 53 92 80 00

    04Août2020
    Interview de Yann Caillère, Directeur général du Groupe Pierre & Vacances – Center Parcs

    blog_VSC

    Interview de Yann Caillère, Directeur général du Groupe Pierre & Vacances – Center Parcs. Propos recueillis par Charlotte Bourgeois Cleary, Directrice Conseil, et Maud Mathieu, consultante Vae Solis.

    Yann Caillère

    VSC : En tant que numéro un européen des résidences de loisirs, comment voyez-vous les tendances se dessiner en post-Covid ?

    Globalement, on observe une évolution profonde des mentalités, notamment des nouvelles générations, attachées à la nature, à l’authenticité, et tournées vers le local. De plus en plus de personnes se préoccupent des distances qu’elles parcourent pour partir en voyage. Cette tendance n’est pas uniquement liée à la crise du Covid-19. L’Europe, et la France en particulier, ont une carte à jouer. Ce mouvement vers plus d’authenticité et de retour à l ’essentiel concerne aussi les familles. Aujourd’hui, près de 75% de nos clients sont des familles avec des enfants qui ont le choix de rester dans un « cocon » familial au milieu de la nature et de pratiquer des activités. Notre offre correspond également aux aspirations des millennials, qui fonctionnent en « tribu » et souhaitent profiter de cet environnement.

    VSC : Alors que le respect de l’environnement est devenu un sujet d’attention majeur pour le grand public, quels sont vos engagements dans ce domaine?

    En rejoignant le groupe en 2019, j’ai découvert une société très engagée. Il était donc primordial que cette notion soit intégrée dans notre Raison d’être : « nous sommes un acteur européen du tourisme de proximité, engagé pour que chacun redécouvre l’essentiel dans un environnement préservé ». Nous avons développé cette notion « d’environnement préservé » en lien avec les 4 axes de notre stratégie RSE :

    VSC : Avec l’ouverture fin 2019 à Méribel d’une nouvelle résidence 5 étoiles Pierre & Vacances après celle de Deauville, le groupe prend clairement le tournant de la montée en gamme. Sur quels concepts travaillez-vous actuellement ?

    La montée en gamme des marques Center Parcs et Pierre & Vacances est l’une des composantes stratégiques de notre Plan Change Up. Elle correspond parfaitement aux nouvelles aspirations de notre clientèle. Et d’ailleurs, les premiers résultats de cette montée en gamme sont positifs. Prenons l’exemple de notre résidence à Deauville ou des cottages « exclusive » de Center Parcs. Tout un travail a été fait sur notre offre, mais aussi sur nos expériences. Nous voulons que notre offre au sein des domaines ou des résidences racontent des histoires, créent des souvenirs. Nous allons également développer un concept « lifestyle » à la montagne qui s’adressera notamment à une population de millennials qui partent en famille avec leurs enfants. Notre satisfaction, c’est que nous constatons des taux de « repeat business » très élevés : 75% sur Center Parcs, 60% sur Pierre & Vacances. Nous sommes en contact direct avec nos clients, ce qui est considérable.

    VSC : Vous avez lancé cette année votre plan stratégique « Change Up » visant à remettre le groupe sur le chemin de la rentabilité. Avec la crise, où en êtes-vous aujourd’hui dans le déploiement de ce plan ?

    Depuis le 15 juin, notre nouvelle organisation est en place et nous tiendrons notre feuille de route.  Avec le Covid-19 nous sommes entrés dans l’inconnu et malheureusement ce n’est pas fini. Nous avons la chance chez Pierre & Vacances Center Parcs d’être relativement préservés car nous sommes sur un marché domestique à 90% dans la plupart de nos pays d’implantation. Par ailleurs, le désir de liberté des européens et la forte demande pour les séjours en pleine nature est en adéquation avec notre offre. Aujourd’hui, notre activité devrait atteindre un niveau comparable à celui de l’été dernier, ce qui est remarquable, et je suis fier de nos équipes qui restent mobilisées et travaillent dans cet esprit.