+33 1 53 92 80 00

    08Juil2013
    Rencontres économiques d’Aix-en-Provence 2013 : « le choc de compétitivité »

    VSC

    Du 4 au 7 juillet, la douzième édition des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence 2013 a réuni économistes, dirigeants, ministres, chercheurs et étudiants sur le thème du « Choc des temps » à savoir comment l’économie mondiale peut-elle s’organiser entre urgences et long terme ? Depuis quatre ans, Vae Solis est l’un des soutiens de cette manifestation organisée par le Cercle des Economistes.

    Une vingtaine de conférences ont décliné ce thème, évoquant la fin de la dictature de la finance, la revanche de la nature, le futur du capitalisme etc. Pierre Moscovici, Ministre des finances, a plaidé pour la création d’un poste de Ministre des Finances de la zone euro qui présiderait l’Eurogroupe. Louis Gallois, le haut-commissaire à l’investissement, a souligné que « l’impact des investissements d’avenir comme le CICE se fera sentir dans trois, cinq, dix ans ». Christophe de Margerie a mis en cause le poids de l’Etat en France où « 55 % du PIB est dans les mains de l’État, qui au passage a du mal à le gérer, et on ne s’occupe pas de l’entreprise. »

    Dimanche, à l’issue de ces 3 jours, le Cercle des économistes, organisateur de la manifestation a fait 12 propositions, dont 6 spécifiques à la France et destinées à « accélérer le choc de compétitivité » déjà mis en œuvre par le gouvernement français.

    @VaeSolis

    08Juil2013
    Rencontres économiques d’Aix-en-Provence 2013 : « le choc de compétitivité »

    VSC

    Du 4 au 7 juillet, la douzième édition des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence 2013 a réuni économistes, dirigeants, ministres, chercheurs et étudiants sur le thème du « Choc des temps » à savoir comment l’économie mondiale peut-elle s’organiser entre urgences et long terme ? Depuis quatre ans, Vae Solis est l’un des soutiens de cette manifestation organisée par le Cercle des Economistes.

    Une vingtaine de conférences ont décliné ce thème, évoquant la fin de la dictature de la finance, la revanche de la nature, le futur du capitalisme etc. Pierre Moscovici, Ministre des finances, a plaidé pour la création d’un poste de Ministre des Finances de la zone euro qui présiderait l’Eurogroupe. Louis Gallois, le haut-commissaire à l’investissement, a souligné que « l’impact des investissements d’avenir comme le CICE se fera sentir dans trois, cinq, dix ans ». Christophe de Margerie a mis en cause le poids de l’Etat en France où « 55 % du PIB est dans les mains de l’État, qui au passage a du mal à le gérer, et on ne s’occupe pas de l’entreprise. »

    Dimanche, à l’issue de ces 3 jours, le Cercle des économistes, organisateur de la manifestation a fait 12 propositions, dont 6 spécifiques à la France et destinées à « accélérer le choc de compétitivité » déjà mis en œuvre par le gouvernement français.

    @VaeSolis