+33 1 53 92 80 00

    24Nov2010
    Vae Solis Corporate interpelle l’opinion pour l’Armée du Salut

    VSC

    L’exclusion tue ! C’est sous la forme d’une alerte et d’une communication résolument nouvelle que l’Armée du Salut a lancé sa campagne d’hiver 2010. Une campagne orchestrée par Optimus et Vae Solis Corporate.
    Stitched Panorama

    En France, en 2010, l’exclusion tue ! Elle tue physiquement et psychologiquement ceux que la société ne regarde plus, ceux qui, progressivement, perdent leur identité, leur dignité pour devenir transparent aux yeux de tous. C’est ce message que L’Armée du Salut, institution du monde caritatif présente depuis plus d’un siècle aux côté des démunis, a souhaité rappelé alors que les premières alertes au froid se succèdent.

    Afin de mobiliser le grand public et d’interpeller les pouvoirs publics, l’Armée du Salut a fait le choix du « protest », rompant exceptionnellement ainsi avec la tradition d’une communication discrète et sobre. Optimus et Vae Solis ont accompagné l’Armée du Salut, pour concevoir et mettre en œuvre cette stratégie d’information offensive et novatrice.

    Le mercredi 24 novembre, Place du Palais Royal à Paris une scène de crime est reconstituée : plus de 40 silhouettes sont reparties sur le sol, évoquant les exclus aujourd’hui disparus. La campagne « Hiver 2010 – L’Exclusion tue » est lancée ! Les médias, mobilisés en amont par Vae Solis, sont là : AFP, Reuters TF1, M6, France 3, France Inter, France Info, Europe1…
    duchene-AdS.JPG

    Avec cette opération, l’Armée du Salut donne un nouvel écho à son combat, rappelant avec force la situation d’urgence : « Ces silhouettes inanimées sont mortes parce que personne ne les a regardées, il y a une vraie banalisation de l’exclusion », a déclaré à l’AFP Alain Duchêne, président de l’Armée du Salut, aux medias présents : « Cette scène de crime, c’est pour alerter : l’exclusion ne touche pas que le SDF sur une bouche de métro mais aussi toutes les personnes que l’on met sur la touche, que l’on ne voit plus, comme les personnes âgées ; l’Armée du Salut accueille une population de plus en plus diversifiée : des personnes âgées aux revenus modestes, des familles monoparentales, des jeunes » a poursuivi M. Duchêne.

    Photos : Thibaut Voisin

    24Nov2010
    Vae Solis Corporate interpelle l’opinion pour l’Armée du Salut

    VSC

    L’exclusion tue ! C’est sous la forme d’une alerte et d’une communication résolument nouvelle que l’Armée du Salut a lancé sa campagne d’hiver 2010. Une campagne orchestrée par Optimus et Vae Solis Corporate.
    Stitched Panorama

    En France, en 2010, l’exclusion tue ! Elle tue physiquement et psychologiquement ceux que la société ne regarde plus, ceux qui, progressivement, perdent leur identité, leur dignité pour devenir transparent aux yeux de tous. C’est ce message que L’Armée du Salut, institution du monde caritatif présente depuis plus d’un siècle aux côté des démunis, a souhaité rappelé alors que les premières alertes au froid se succèdent.

    Afin de mobiliser le grand public et d’interpeller les pouvoirs publics, l’Armée du Salut a fait le choix du « protest », rompant exceptionnellement ainsi avec la tradition d’une communication discrète et sobre. Optimus et Vae Solis ont accompagné l’Armée du Salut, pour concevoir et mettre en œuvre cette stratégie d’information offensive et novatrice.

    Le mercredi 24 novembre, Place du Palais Royal à Paris une scène de crime est reconstituée : plus de 40 silhouettes sont reparties sur le sol, évoquant les exclus aujourd’hui disparus. La campagne « Hiver 2010 – L’Exclusion tue » est lancée ! Les médias, mobilisés en amont par Vae Solis, sont là : AFP, Reuters TF1, M6, France 3, France Inter, France Info, Europe1…
    duchene-AdS.JPG

    Avec cette opération, l’Armée du Salut donne un nouvel écho à son combat, rappelant avec force la situation d’urgence : « Ces silhouettes inanimées sont mortes parce que personne ne les a regardées, il y a une vraie banalisation de l’exclusion », a déclaré à l’AFP Alain Duchêne, président de l’Armée du Salut, aux medias présents : « Cette scène de crime, c’est pour alerter : l’exclusion ne touche pas que le SDF sur une bouche de métro mais aussi toutes les personnes que l’on met sur la touche, que l’on ne voit plus, comme les personnes âgées ; l’Armée du Salut accueille une population de plus en plus diversifiée : des personnes âgées aux revenus modestes, des familles monoparentales, des jeunes » a poursuivi M. Duchêne.

    Photos : Thibaut Voisin