+33 1 53 92 80 00

    17Jan2019
    Trois questions à François Mattens, dircom du GICAT et responsable du programme GENERATE

    blog_VSC

    François Mattens est directeur de la communication et des affaires publiques du Groupement des industriels de la défense et de la sécurité terrestres. Au sein du GICAT, il est également responsable du programme GENERATE, le premier accélérateur de start-up françaises pour la défense et à la sécurité. Entretien mené par Adrien Loriller, directeur conseil, et Bastien Vandendyck, consultant junior.

    Photos : DR (portrait) / GICAT (bannière)

    Vae Solis Corporate : Pourquoi, les industries de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres font-elles appel aux start-up ? Quelles plus-values offrent-elles par rapport aux solutions qui peuvent être développées en interne ?

    françois-mattens-gicat-generate

    François Mattens : L’industrie de défense française est l’une des plus performantes et innovantes du monde du fait de son histoire, son organisation et les hommes et femmes qui l’anime. Historiquement moteur et catalyseur de l’innovation, notre secteur s’articule autour de grands fleurons, d’ETI, de nombreuses PME et de centres de recherche. Depuis quelques années, l’écosystème s’est enrichi de nombreuses start-up apportant de nouvelles méthodes de travail et de briques technologiques.

    Les start-up ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt. Elles ne sont pas l’Alpha et l’Omega de l’innovation ; les grands groupes et PME ne les ont pas attendu pour développer de nouvelles solutions. Elles apportent cependant une réelle complémentarité grâce à de nouvelles approches plus agiles et ouvertes ainsi que des solutions technologiques qui peuvent créer une réelle plus-value au bénéfice des industriels ou des forces armées et de sécurité.

    Vae Solis Corporate : Comment la communication du lancement du programme GENERATE a-t-elle été structurée ? Quels ont été vos principaux arguments pour convaincre les start-up de participer à ce projet ?

    François Mattens : GENERATE est un outil de la stratégie globale du GICAT dont l’innovation a une part centrale. Son lancement s’est fait de manière très pragmatique et empirique. Nous avons dans un premier temps échangé avec nos membres, nos partenaires et certaines start-up pour comprendre leurs besoins et adapter aux mieux les services associés à mettre en place. Ce n’est qu’à partir de ce moment que le GICAT a communiqué sur ce nouveau programme auprès de sa communauté, les acteurs institutionnels et les journalistes défense, sécurité et innovation.

    Nous avons eu très rapidement beaucoup de candidatures pour intégrer le programme, il n’y a pas eu besoin de les convaincre très longtemps. En effet, nous leur offrons des services adaptés à leurs besoins pour intégrer le monde de la défense/sécurité : cartographie des acteurs, mises en relation, participation aux activités avec les autres industriels du GICAT, séminaire d’échanges avec les acteurs institutionnels, soutien à l’exportation, aide pour trouver des financements, etc. Un après son lancement, GENERATE accueillait déjà 23 start-up pour plus de 60 candidatures.

    Vae Solis Corporate : Dans quelle mesure le programme GENERATE participe-t-il à l’évolution de la communication du secteur de la Défense, dont on sait qu’elle est singulière par rapport à d’autres secteurs d’activité ?

    François Mattens : Du fait de la sensibilité de la « chose militaire », la communication du secteur de la Défense répond de facto à certaines contraintes et spécificités. Cependant, son image a beaucoup évolué depuis plusieurs années et tend à devenir de plus en plus ouverte et proactive, ce qui va dans le bon sens selon moi.

    L’industrie de défense terrestre souffre, à tort, d’une image d’un secteur peu innovant voir « rustique », a contrario de l’aéronautique et du naval. Le fait que le GICAT soit le premier groupement professionnel de défense à avoir lancé un tel programme prouve que le terrestre est bien secteur résolument tourné vers l’innovation et ouvert aux coopérations entre grands acteurs industriels, PME et start-up. C’est également un excellent vecteur de communication vers le civil puisque GENERATE consacre une grande part de ses activités et de ses actions à l’Open Innovation pour créer des synergies avec des acteurs de l’innovation comme l’automobile, la santé ou encore les télécoms.

    S’inscrire à la newsletter